(Yann)

C’est la veille du grand départ, les armes sont fourbies. L’étalon Appaloosa est cuirassé, prêt à en découdre avec la Grande Bleue et son armada de soldats d’écumes.

Cela fait une bonne dizaine de jours que nous y pensons et que nous nous y préparons. La dernière semaine aura été un intense bricolage entre les réparations, les améliorations, la recherche des pièces manquantes. De l’autre côté c’est le choix de la longue route, la décision du lieux d’atterrissage, etc.. Le résultat est là nous sommes prêt. Et nous voulons partir. Une fois que vous vous êtes mis en tête un objectif ambitieux il vous prend à son tour, tout entier et ne vous laisse plus de répit.

Et tant pis pour la Gomera (Canaries) que nous n’aurons pas visiter alors que tous nous disent qu’elle est belle. Quand la tête est déjà ailleurs, et le cœur sur les vagues, il n’y a plus rien à faire que de partir.

Du stress aussi il y en a, surtout pour les enfants : la peur d’être malade tout le temps, la peur de l’inconnu, de s’ennuyer, et toujours pas de téléportation disponible. Tant mieux je dis, c’est le voyage qui continuera de nous faire et de nous défaire.

Pour ma part, j’ai hâte d’y être pour retrouver cette autre dimension du temps qui s’écoule plus lentement. Seul le présent occupe l’espace – et la sécurité – je lui faite toute la place nécessaire.

Ce soir, dernière nuit au port de ce côté de l’Atlantique. Une pensée à la route déjà accomplie, aux copains et copines qui sont à terre. Nous les embrassons tous très fort. Hasta Luego ! De l’autre côté, avec plus de chaleur et les lagons bleus que nous désirons.

ie Semoun - Tranches De Vies (DVDRiP)

Dernière modification le Mardi, 13 Août 2013 17:48
Administrator

Webmaster

Laissez un commentaire